Blogue du Val à l’âne

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | go site

mardi 30 octobre 2018

Nettoyage du parc des ânes

Profitant d’un beau jour ensoleillé, la marraine de Paul, son mari et moi-même nous avons coupé la forêt qui commence à envahir le parc derrière l’âsinerie.
Les ânes aiment aller s’y rafraichir en été et y grignoter des bois morts en hiver, mais il est envahi par des érables à cigère qui envahissent tout, et que les ânes ne mangent pas. Les saules dont les ânes raffolent grignoter les branches sont étouffées ainsi que les autres espèces.
Nous avons donc coupé une partie des érables à cigère et j’ai (...)

Lire la suite

lundi 22 octobre 2018

Mimosa et Capucine mises en adoption

Ce matin, les deux grandes ânesses grises du refuge du Val à l’âne ont été mises en adoption.
Elles sont parties à 35 km du refuge dans un joli endroit et vont être choyées.
Capucine est la Maman de Mimosa.
Mimosa est de constitution fragile, a eu de graves problèmes pulmonaires avant sa venue au refuge. Elle a aussi un sabot très difficile à entretenir. L’avant du sabot est très épais, tellement que 4 maréchaux ferrant successifs ce sont succédé cette dernière année sans réussir à le tailler. Trop épais (...)

Lire la suite

mercredi 10 octobre 2018

Le mulet est mis avec les ânes

Il y a 17 ans, nous avons sauvé un mulet, Prunelle et un bardot Verdy. Nous les avons mis avec les ânes mais au bout de quelques mois, nous les avons mis à part… ils terrorisaient les ânes lors des distributions de foin pour s’accaparer de la totalité des repas…
On les a mis dans un parc avec une cabane en bois qu’ils ont totalement dévorés… On la reconstruit trois fois, trois fois ils l’ont mise à terre… Leur donner de la paille aurait résolu le problème, mais j’ai toujours de la peine à en trouver.
Le (...)

Lire la suite

mercredi 3 octobre 2018

Au foin !

Les pâturages sont toujours ouvert. Les ânes y passent une partie de la journée.
Mais y trouver de quoi se nourrir devient de plus en plus compliqué.
Même si le pâturage est grand, l’herbe ne pousse plus et commence à manquer.
Depuis quelques jours, je leur donne moitié de ration de foin.
Le matin, ils m’attendent aux mangeoires, bien excités... Le pauvre Paul, toujours en retrait.
Je leur donne le foin. Paul attend à l’écart que je lui donne une ration à part. Il ne veux pas manger avec les autres (...)

Lire la suite

Soutenir par un don