Âne qui mord, qui botte, méchant, les causes et solutions
Article mis en ligne le 27 octobre 2016

par christian
Noter cet article :
0 vote

Une grande partie des appels de détresse d’âniers débutant que j’ai reçu, concerne des ânons ou des ânes adultes qui sont passés du stade de grands amis à “âne qui fait peur”, qui mord, qui donne des coups de pieds et terrorise leurs âniers.

Quand on est inexpérimenté, si l’on a pas le charisme nécessaire, on se laisse vite dominer par l’âne rebelle.

Mais qu’est ce qui peut expliquer ce comportement anormal chez un âne ? alors que l’âne est aimé et apprécié pour son calme, sa gentillesse et son caractère doux.

 Les facteurs qui rendent un âne agressif :

Souvent les ânes agressif combinent plusieurs des facteurs suivant. Les âniers, sans formation, par ignorance, parce qu’ils écoutent les mauvais conseil du vendeur peuvent acheter un ânon sevré trop tôt, le mettre dans un espace exigu et inadapté, le suralimenter et le gâter avec des friandises et ce qui doit arriver arrive, coup de pieds, morsure, l’âne devient nerveux, dominant et dangereux. Une fois les erreurs corrigées, dans les semaines qui suivent, l’âne retrouve sa gentillesse habituelle.

 Le sevrage trop tôt

L’âne privé de sa mère, de la vie en troupeau, de l’éducation de sa mère, des autres ânesses manque de repères et a des problèmes de comportement. Pour corser le tout, il souffre à la fois de carences et de suralimentation. Voir cet article : http://www.anesduquebec.com/Kwashiorkor-et-sevrage-precoce-de-l-anon. L’ânier doit lui apporter l’éducation qui lui a manqué et ce n’est pas à la portée de tout le monde.

 Un espace trop petit

Un âne dans espace trop petit va vite déprimer, devenir fugueur ou agressif. L’âne a besoin d’espace, d’exercice, de se dépenser. J’ai vu des ânes vivre dans des enclos de 3mx3m ou même enfermés à l’année dans des box plus petit ! Ce fût le cas de Molly, ma belle ânesse blanche.

 La suralimentation

La suralimentation est un vrai fléau pour les ânes. Cela provoque des fourbures, de l’hyperlipémie et ça les rend agressif. Donnez du grain, de l’avoine par exemple à des ânes calmes et sereins et quelques jours plus tard, ils seront agressifs et se battrons entre eux.

 Un hongre coupé trop tard

Un hongre, âne coupé, s’il a eu une vie d’étalon, s’il a été coupé trop tard, a peu de chance d’être aussi doux et calme qu’un hongre coupé jeune. Si en plus il est suralimenté, son caractère d’étalon risque de ressortir.

 Être un étalon

L’étalon est connu pour son caractère changeant et imprévisible. Gentil, il peut devenir subitement incontrôlable s’il sent dans le lointain une femelle en chaleur. De ce fait, les étalons sont gardés pour la reproduction et ne travaillent pas et ne sont jamais en contact avec le public ou des enfants.

 Vivre seul

La solitude engendre chez l’âne de la dépression et parfois de l’agressivité surtout si associée avec d’autres facteurs ci-dessus.

 Le pourrir...

J’ai connu des ânes doux, gentils qui en quelques semaines ont étés gâtés par des âniers qui distribuaient sans compter diverses gâteries. L’âne gourmand, suralimenté, détraqué par des aliments parfois qu’il ne digère pas devient caractériel, capricieux puis agressif car il en veux toujours plus...

 Des exemples ?

Une personne achete un âne doux, très actif, bien élevé qui était en contact quotidien avec des enfants qui le montaient. Elle l’a mis dans un enclos minuscule, l’a gâté, gavé de friandises pour essayer de lui faire faire avec difficulté ce qu’il faisait avant avec facilité dans son ancienne famille. L’âne est devenu caractériel, l’a bousculé, renversé et elle a eu très peur. L’âne a été euthanasié suite à cela !!!

J’ai essayé de le faire venir au refuge sans y arriver. Je pense que la personne était trop égocentrique pour se remettre en cause et ne pouvait pas accepter qu’ailleurs avec des conditions de vie optimum, il redeviendrait un bon âne. Elle préférait penser que l’âne était mauvais, qu’elle c’était fait avoir par le vendeur et que son geste cruel était juste.

L’âne est devenu agressif par la faute de la personne qui l’a acheté. La personne est passée de l’amour des ânes à la haine des ânes en quelques semaines ! Sa seule expérience des ânes était sur internet... des forums, des sites, elle savait tout ! Et pourtant, elle a fait le contraire de ce qu’il fallait.

Voyant qu’on allait vers une catastrophe, j’ai conseillé la personne, j’ai essayé de lui faire comprendre qu’il fallait un enclos plus grand, une alimentation moins riche, arrêter les gâteries et se conduire en ânier. Rien à faire... et l’âne l’a payé de sa vie. Être ânier ne s’improvise pas.

 Comment les adoucir ?

Il suffit de les nourrir correctement, sans excès. Supprimer toute moulée, grain et ne donner que la juste quantité de foin et de la paille. Il vont maigrir doucement, s’apaiser. Il leur faut un parc vaste pour qu’ils fassent de l’exercice et la compagnie d’autres ânes. En quelques semaines, tout va rentrer dans l’ordre et ils vont redevenir de bons et doux ânes. Seul les hongres coupés trop tard auront parfois des comportements d’étalon mais atténué. Une bonne éducation corrigera en partie leur tempérament.

J’ai plusieurs ânes au Val à l’âne qui ont été donné au refuge car ils étaient ’’méchant’’.
Chaque fois, ils étaient suralimentés et ont été mis au régime. Depuis qu’ils ont retrouvés leur poids santé, une vie en troupeau, ils sont calmes et sociables. Je n’ai pas eu besoin de corriger leur caractère, tout c’est arrangé tout seul.