à grignoter sans modération !
La mangeoire mangeable et idéale !
Avec un couloir de service pour faciliter la mise du foin.
Article mis en ligne le 28 octobre 2016
dernière modification le 26 octobre 2021

par christian
Noter cet article :
0 vote

Dans le parc d’hiver, l’âne ne doit pas manger au sol pour ne pas se ré-infester avec ses propres vers.

 La mangeoire avec couloir de service

Il existe des mangeoires en métal, à l’abri des appétits des ânes mais elles sont couteuses, froides et peu pratiques.

J’ai bâti avec du bois non traité, non peint, de récupération ou neuf, une mangeoire en longueur, abritée des vents et contre un couloir de service longue de 12 mètres.
Le couloir de service me permet de nourrir les ânes de l’extérieur du parc, rapidement et sans être obligé d’ouvrir des portes, de me faire pourchasser par une meute de longues oreilles affamées... Je peux ainsi disperser le foin sur une grande longueur, permettant aux ânes de trouver leur place sans conflit et de se mettre par affinité.

Chaque âne peut trouver sa place sans conflit, du petit nouveau timide à la vielle ânesse tranquille qui veut brouter tranquillement.

 La taille de mangeoire idéale

Pendant plusieurs années j’ai fait des tests pour regarder le comportement des ânes en fonction de l’espace de mangeoire moyen que chacun a. Si les ânes ont moins d’un mètre de mangeoire. Les conflits sont fréquents. Les dominantes bousculent les copines.
C’est invivable. Les ânes se regroupent par affinité à la mangeoire et certains écartent les ânes les plus tranquilles et leur bloque l’accès a la nourriture. Cela ne dure jamais longtemps mais il peut y avoir des glissades, des blessures et du stress inutile. Les ânes bousculés souvent perdent du poids à cause d’un mauvais accès au foin.

J’ai donc augmenté petit à petit l’espace de chaque âne jusqu’à arriver à une paix et une harmonie totale.

Avec 1m50 de mangeoire par âne, tout va bien !
Plus aucun conflit. Chacun trouve sa place. La paix règne. Les ânes se mettent par clan et mangent sans stress.

 La distribution du foin

En fonction des températures, les ânes sont plus énervés lors de la distribution du foin.
Entre 0 et moins 10 on commence a voir quelques signes d’énervements que l’on ne voit pas en temps normal lors de la distribution.
Des qu’on arrive à des grands froids, la compétition pour l’accès au foin devient féroce même lorsqu’on augmente la ration en conséquence.
Avec 1m50 de mangeoire par âne, pas de bousculade, tout le monde prend sa place et tout va bien quelque soit les conditions climatiques, la taille des ânes.
Mais pour que la paix règne, il faut être rapide, prendre les galettes de foin et les éparpiller rapidement en 4 tas, un tous les trois mètres. Ainsi les plus voraces et rapides prennent chacun leur tas et sont éloignés les uns des autres. Ensuite, il suffit de compléter les espaces entre les tas et chacun trouvera sa place sans bousculade. Le foi sera mis en premier et la paille ensuite.

Pour occuper les ânes lorsqu’on en a peu, on peu aussi leur mettre le foin dans un filet. Ils grignoteront ainsi toute la journée.

 Mangeoire mangeable

Les ânes vont vouloir dévorer la mangeoire. ils adorent le bois. Pour éviter qu’elle soit totalement dévorées, j’ai mis des cornières de fer sur les angles. Les ânes vont grignoter la mangeoire si je manque de paille. Ce n’est pas grave, tous les ans à l’automne, je la répare.
Il faut juste surveiller qu’ils n’y ai pas de vis ou de clous accessible qui pourrait les blesser.

 La mini mangeoire.

Je complète mes mangeoires par une mini mangeoire qui permet aux ânes timides ou qui boudent le troupeau de se nourrir sans stress.

<nivoslider130>