Le lait d’ânesse
Article mis en ligne le 2 mai 2017

par christian
Noter cet article :
0 vote

Les plus grandes ânesses peuvent donner de 3 à 6 litres de lait par jour. Le lait doit être partagé avec l’ânon, ce qui fait que l’on obtient entre 1l et 3l par jour. Pour mémoire, une chèvre peut donner 2.5 à 3 litres par jour et une vache entre 40 à 60 litres.

le lait d’ânesse serait 4 fois plus riche en vitamine C et 60 fois en vitamine E que le lait de vache, il contiendrait également des vitamines A, B1, B2, B12, Fer, Zinc, Mg, K, Na, Ca, P. Il serait également très riche en albumines et en globulines (qui ont un rôle important pour le système immunitaire). Très nutritif, il contiendrait plus de lactose et moins de matières grasses que le lait de vache. Ses matières grasses seraient composées d’acides gras insaturés et poly-insaturés, très importants pour la formation du cerveau. Riche en cystine, il ralentirait le vieillissement de la peau. Il aurait un effet cicatrisant et protecteur des épidermes délicats (psoriasis, …), il favorisait la détoxification du foie, régénérerait la flore intestinale, soignerait les toux et bronchites chroniques, combattrait le stress et régénérerait le système immunitaire. Son lait est celui dont la composition se rapproche le plus du lait de la femme.

En Italie des chercheurs ont étudié le lait d’ânesse. Très nutritif et faible en gras, riches en oméga-3, acides gras et calcium, ils le recommandent comme remplacement du lait de vache. De plus, il ferait baisser le cholestérol dans le sang. Ils estiment que le lait d’ânesse par sa composition et ses effets bénéfiques favoriserait la perte de poids, protégerait le cœur et prolongerait la vie.

Source Wikipédia

D’après une étude de l’université de Naples, le lait d’ânesse augmenterait le taux de métabolisme du corps, ce qui permettrait de brûler des calories plus facilement et permettrait une chute de poids.
Ils ont nourri des rongeurs avec du lait d’ânesse et du lait de vache.
les rongeurs nourris avec du lait d’ânesse avaient des quantités plus faibles de triglycérides. Ce sont des graisses nocives qui se déposent dans les artères et d’autres tissus vasculaires et les durcis causant une élévation de la tension. Les rongeurs étaient plus actifs, plus en forme et leur taux de graisse était bien plus faible que pour les autres rongeurs nourris au lait de vache.
Les rongeurs nourris avec du lait de vache étaient en surpoids, moins actifs, moins en forme. Les chercheurs concluent leur étude en le trouvant bien plus bénéfique que le soja et en rappelant que le lait d’ânesse était très utilisé jusqu’à l’ère industrielle avant d’être supplanté par le lait de vache. Ils conseillent un retour au lait d’ânesse.

François 1er, roi de France, malade, fît une cure de lait d’ânesse, qui fit des miracles. Il en dira cette phrase restée célèbre : « Un jour d’une ânesse, le lait me rendit la santé. Et je dois à cette circonstance, davantage aux ânes qu’à la Faculté. »

Anciennement, dans les hôpitaux, dans les hospices, il y avait toujours une écurie avec quelques ânesses près des pouponnières. Les bébés abandonnés ou orphelins étaient directement nourris au pis des ânesses. Le pis des ânesses étant facile à prendre en bouche pour un nourrisson. Dans toutes les villes, les gens malades achetaient du lait d’ânesse pour soigner de multiples maux. On le recommandait pour les grippes, tuberculose, empoisonnements… L’ânier venait directement chez le client et tirait le lait devant lui. Le lait était vendu au verre. De nos jours, en Europe, il est toujours possible de faire des cures de lait d’ânesse chez les producteurs.

Le lait d’ânesse est également très utilisé en cosmétique. On en fait des savons très recherchés pour leurs vertus.
La reine CLÉOPÂTRE, les impératrices Poppée, Messalines et Pauline BONAPARTE, la sœur de Napoléon, prenaient des bains de lait d’ânesse quotidiennement. Pour cela, elles avaient des troupeaux d’ânesses de 300 à 700 têtes ! ). Il aurait le pouvoir de ralentir le vieillissement de la peau et de la régénérer.

Le lait d’ânesse fermente rapidement au contact de l’air et ne se garde pas.

Les Romains fabriquaient un fromage au lait d’ânesse.
Attention, certaines plantes peuvent rendre le lait toxique, voir la rubrique plante toxique.