ORIGINES DE L’ÂNE DOMESTIQUE

Âne est le nom vernaculaire donné à des espèces de mammifères quadrupèdes de la famille des équidés. Le plus connu des ânes est l’âne commun (Equus asinus) , l’âne domestique à partir duquel de nombreuses races ont pu être sélectionnées. Le cheval, le zèbre, sont des cousins proches.

Article mis en ligne le 3 décembre 2016

par christian
Noter cet article :
0 vote

 ORIGINES DE L’ÂNE DOMESTIQUE

Âne est le nom vernaculaire donné à des espèces de mammifères quadrupèdes de la famille des équidés. Le plus connu des ânes est l’âne commun (Equus asinus) , l’âne domestique à partir duquel de nombreuses races ont pu être sélectionnées. Le cheval, le zèbre, sont des cousins proches.

 Classification

Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre
Perissodactyla
Famille Equidae
Genre
Equus
Nom binominal Equus asinus Linnaeus, 1758

 EOHIPPUS, L’ANCÊTRE AMÉRICAIN.

L’histoire de l’âne commence il y a 50 millions d’années. En Amérique vit l’ancêtre des équidés (chevaux, ânes, zèbres), un petit animal de la taille d’un renard, « eohippus », ce qui signifie cheval de l’aube. Par le détroit de Behring, il se dispersa en Asie et en Afrique et donna naissance aux diverses espèces d’équidés actuelles.

 LES ORIGINES AFRICAINES DE L’ÂNE DOMESTIQUE

La domestication de l’âne a permis très tôt les échanges et le commerce entre les peuples. L’archéologie nous apprend que l’âne était déjà domestiqué, il y a 5000 ans en Égypte.

Des chercheurs du CNRS du laboratoire d’écologie alpine ont étudié l’origine de l’âne commun et les résultats de leur recherche ont été publiés dans la revue Science datée du 18 juin 2004.

Ils ont effectué des prélèvements biologiques sur 427 ânes domestiques, dans 52 pays de l’ancien Monde analysant une séquence précise de l’ADN mitochondrial. La même étude a été faite sur des ânes sauvages d’Afrique de l’Est et d’Asie du Sud-Ouest, et en particulier sur deux sous-espèces de l’âne sauvage africain (Equus africanus africanus, âne sauvage de Nubie et Equus africanus somaliensis, âne sauvage de Somalie) et les deux espèces d’ânes sauvages asiatiques (Equus hemionu, âne sauvage d’Asie et Equus kiang, âne sauvage du Tibet).
Ils ont découvert que les ânes domestiques étaient issus de deux lignées qui auraient divergé entre 300 000 et 900 000 ans, c’est-à-dire bien avant leurs domestications. Les ânes domestiques seraient donc issus de deux origines maternelles distinctes.

Les séquences d’ADN ont été comparées avec celles obtenues chez les ânes sauvages asiatiques et africains et excluent sans aucun doute une origine asiatique.

Une des deux lignées d’âne domestique est extrêmement proche de l’âne sauvage de Nubie, l’autre de l’âne sauvage de Somalie.

L’ânesse blanche Molly et son ânon brun !

 Âne sauvage de Somalie

(Equus africanus somaliensis)

Statut de conservation UICN : En danger critique d’extinction

L’Âne sauvage de Somalie (Equus asinus somalicus) est une sous-espèce d’âne sauvage d’Afrique. Il se trouve principalement en Somalie, au sud de l’Érythrée, et dans la région d’Afar en Éthiopie. En Ethiopie, la population d’âne a chuté de 94 % depuis 1970.
Sa robe est grise, mais tire vers le gris-souris. Il mesure de 1,15 à 1,30 m au garrot et présente des zébrures foncées et abondantes aux jambes. Il se remarque aussi à sa crinière noire. Très rapide et montagnard, il vivait en groupe assez important (jusqu’à 50 bêtes) et il a été décimé par la chasse. Il est en voie d’extinction.
Aujourd’hui, l’Éthiopie compte autour de 200 ânes sauvages.

Des parcs, des zoos, essaient de sauver l’espèce. Une trentaine de zoos et 25 parcs en possèdent environ 230.

Âne de Somalie de la réserve Africaine de Sigean
Date : 10 08 2007, auteur : renaud marti wikimedia

  L’âne sauvage de Nubie (Equus asinus nubicus)

Certainement éteint ou très proche de l’être, décimé par la chasse, l’âne de Nubie (Equus asinus nubicus) mesure en moyenne 1,25 m au garrot. Il a une robe grise à roux et porte une croix dite de St André foncée sur l’épaule ; le museau, le ventre et la face interne des membres sont blancs. Son poids oscille entre 200 à 240 kg.