Première sortie avec Paul en traînane.

Sortie avec paul

Article mis en ligne le 6 janvier 2016
dernière modification le 26 octobre 2021

par christian, Lydia
Noter cet article :
0 vote

Premier janvier 2016

Il faisait gris mais doux, moins ? moins 2 ? moins 5 ? Par contre il y avait un vent fort et glacial. Paul a horreur du vent et à déjà dans le passé, refusé de sortir par grand vent.

C’est la première sortie de Paul cette hiver avec le traine-âne (un traineau à chien). J’ai déjà fait plusieurs sorties avec Paul, une avec des paniers, une à la longue et j’ai commencé à l’éduquer pour l’équitation.

Puisqu’il a déjà travailler avec le traîneau je n’ai pas eue à le désensibiliser au harnais aux courroie sur le côtés des ses flancs. Il a l’habitude de tirer des charges, des traineaux.

Paul, comme beaucoup d’ânes est inquiet lorsqu’il sort de son univers. Généralement, lorsque les ânes sans éducation arrivent aux limites de leur habitat, de leurs pâturages, ils ont toujours des hésitations à nous suivre et à avancer. Une fois ce cap franchi, ils suivent l’ânier en toute confiance car ils ont peur de se perdre.

Petit à petit par l’éducation, j’ai gagné la confiance de Paul et maintenant il me suit en toute confiance et n’hésite pas à me suivre. Il adore les balades.

Paul a un défaut, il est gourmand. Lors des balades, du travail, il a du mal à résister à l’appel de son estomac, il essaie de faire des haltes grignotage. Il est important de ne pas céder à ces caprices. Lors de la balade, arrivé au point le plus éloigné, avant de rentrer, on le laisse grignoter pour le récompenser.

On quitte le parc, on s’engage sur le chemin, on dépasse la maison et on arrive dans un couloir de vent glacial. Paul refuse d’avancer. Christian m’a dit qu’il a déjà rencontré le même problème l’année dernière. J’ai essayé par la parole, par la persuasion, j’ai tiré, je l’ai fais zigzaguer, je me suis accroupi devant lui en l’appelant, sans aucun résultat. Sans cesse, il regardait vers la maison comme pour nous dire, on rentre ?

Il est important de ne pas rester sur un échec, d’écouter son âne, de le comprendre, de trouver un compromis pour l’aider à progresser petit à petit. L’âne ne doit pas gagner, il faut une solution pour se faire écouter sans entrer en conflit. Il doit prendre du plaisir en travaillant et je dois gagner sa confiance. Si l’âne prend conscience de sa force, si vous lui donner du pouvoir, il va devenir un « âne fort » et vous serez en danger.

J’ai parlé à Paul, d’une voix conciliante et je lui ai demandé de me suivre sur un autre chemin. Il me faut absolument trouver un compromis. Nous avons fait demi-tour et nous sommes parti dans une autre direction abritée du vent.

L’âne n’étant plus dérangé par le vent, il a accepté volontiers de continuer la balade.

Objectif à atteindre : amener Paul à vaincre sa peur du vent par une éducation douce

Après 20 minutes de trajet je décide de tester son écoute en pliant la longe et en la posant sur son encolure . Il es très attentif et me suis très bien à la voix.. Paul es très sensible au ton de ma voix. Lorsqu’il s éloigne pour aller brouter des herbes, un petit ton réprobateur le ramène. Si cela ne suffit pas, je fais semblant de prendre sa longe et la main sous le museau suffit à le ramener. Tout au long de la balade, je le motive et je l’encourage d’une voix douce et joyeuse. Nous avons fait une très belle promenade d’environ une heure sans le tenir et à part quelques écarts où il a tenté de grignoter des herbes sèches qui dépassaient de la neige, la sortie s’est très bien passée. À l’arrivée, il a eu un bon bol d orge pour le féliciter pour son plus grand bonheur.

N.B. L’hiver, l’herbe est plus rare. Il est moins tenté par son estomac et donc plus attentif à mes consignes même si il ne peux s empêcher de chercher quelques brin d herbes de temps en temps comme vous pouvez le voir sur une vidéo mais il reviens vite d’une simple désapprobation de la voix.

ATTENTION !!!!!!! Ne jamais lâcher la longe dans un lieu non clos. Habituer un âne à obéir à la voix ne peut se faire qu’avec un âne déjà éduqué à la longe et parfaitement obéissant. Paul es un âne déjà éduqué. Je ne ferai cela avec aucun autre âne !!!! La longe ne doit jamais pendre par terre et être facile à attraper. Ne jamais vous éloigner. Restez toujours dans le champs de vision de l âne car il pourrait vous chercher ou paniquer

J’ai hâte de faire ma prochaine sortie avec lui

 <br width='780' height='585' />  <br width='780' height='585' />  <br width='768' height='1024' />  <br width='768' height='1024' />  <br width='768' height='1024' />  <br width='780' height='585' />  <br width='780' height='585' />  <br width='780' height='585' />  <br width='780' height='585' />  <br width='780' height='585' />  <br width='768' height='1024' />  <br width='780' height='585' />  <br width='780' height='585' />  <br width='780' height='585' />  <br width='780' height='585' />  <br width='780' height='585' />  <br width='780' height='585' />  <br width='780' height='585' />  <br width='780' height='585' />  <br width='500' height='333' />