Ce matin, j’arrive pur nourrir les ânes.
Chaque jour, on a notre lot de neige, vent, pluie… avec de temps un autre une belle journée de soleil !

Cet hiver est un grand cru à savourer avec délice. On en voit pas souvent des comme ça !

Les ânes ne sont pas trop de mon avis…

J’arrive ce matin avec mon appareil photo. Je fais quelques clichés par ça par là… Les ânes m’observent de loin. Je les photographie, leur parle, ils sont en rang en attendent leur pitance. Ils râlent, maugréent… ils aiment être servis vite !

Je rentre dans le hangar, fait quelques photos… je ne nourris pas les ânes de suite. Je les entends râler. Je traine, je fais les poules, casse de la glace qui empêche l’ouverture de la porte… Ils me regardent contrariés en maugréant… une fois la porte débloquée avec une ouverture suffisante pour sortir du foin, je cherche la fourche pour nourrir mes affamés…

Je sors avec ma fourche de foin, personne !
Ils ont disparu !
Je remplis les mangeoires, personne !
Je donne l’eau, personne !
Je les appelle, personne !

Ils étaient tous là pourtant, impatients…

J’ai dû rentrer dans l’âsinerie et les sortir un par un !

Ils ont pris leur place et ont mangé tranquillement.

Les ânes attendent leur repas