Blogue du Val à l’âne

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | go site

mardi 13 novembre 2018

Premiere neige, premiers froids

Ça y est ! tout est blanc !
Depuis plusieurs jours je bosse comme un malade pour tout préparer avant le froid et la neige !
Rentrer les bulbes fragiles, ramasser ce qui traine, ranger l’abreuvoir… remettre les bâches mises à mal par deux tempêtes…
Ce matin surprise !
Tout est blanc !
C est joli.
Mais le froid en profite pour s’installer.
Moins 5 ce après midi
Moins 10 cette nuit
Les ânes ont eu une ration augmentée distribuée en 2 fois.
Plus de pâturage pour les nourrir ! Pleine ration. Tout c est (...)

Lire la suite

jeudi 1er novembre 2018

Grève de la faim !!!!

Ce matin il faisait frais. Froid même. Il pleuvait sans cesse. Plusieurs jours d’une pluie fine, froide, pénétrante, qui vous glace jusqu’aux os. Le sol détrempé est boueux.
Je donne l’automne et au printemps du foin de balle ronde stocké en extérieur. Pour éviter les moisissures, je le protège avec un bout de bâche. Je retire donc ma bâche, prend ma premièere fourche de foin et j’arrive pour nourrir les ânes, personne !
Habituellement, ils m’attendent affamés et me crient après si je ne vais pas assez (...)

Lire la suite

mardi 30 octobre 2018

Nettoyage du parc des ânes

Profitant d’un beau jour ensoleillé, la marraine de Paul, son mari et moi-même nous avons coupé la forêt qui commence à envahir le parc derrière l’âsinerie.
Les ânes aiment aller s’y rafraichir en été et y grignoter des bois morts en hiver, mais il est envahi par des érables à cigère qui envahissent tout, et que les ânes ne mangent pas. Les saules dont les ânes raffolent grignoter les branches sont étouffées ainsi que les autres espèces.
Nous avons donc coupé une partie des érables à cigère et j’ai (...)

Lire la suite

lundi 22 octobre 2018

Mimosa et Capucine mises en adoption

Ce matin, les deux grandes ânesses grises du refuge du Val à l’âne ont été mises en adoption.
Elles sont parties à 35 km du refuge dans un joli endroit et vont être choyées.
Capucine est la Maman de Mimosa.
Mimosa est de constitution fragile, a eu de graves problèmes pulmonaires avant sa venue au refuge. Elle a aussi un sabot très difficile à entretenir. L’avant du sabot est très épais, tellement que 4 maréchaux ferrant successifs ce sont succédé cette dernière année sans réussir à le tailler. Trop épais (...)

Lire la suite

mercredi 10 octobre 2018

Le mulet est mis avec les ânes

Il y a 17 ans, nous avons sauvé un mulet, Prunelle et un bardot Verdy. Nous les avons mis avec les ânes mais au bout de quelques mois, nous les avons mis à part… ils terrorisaient les ânes lors des distributions de foin pour s’accaparer de la totalité des repas…
On les a mis dans un parc avec une cabane en bois qu’ils ont totalement dévorés… On la reconstruit trois fois, trois fois ils l’ont mise à terre… Leur donner de la paille aurait résolu le problème, mais j’ai toujours de la peine à en trouver.
Le (...)

Lire la suite

mercredi 3 octobre 2018

Au foin !

Les pâturages sont toujours ouvert. Les ânes y passent une partie de la journée.
Mais y trouver de quoi se nourrir devient de plus en plus compliqué.
Même si le pâturage est grand, l’herbe ne pousse plus et commence à manquer.
Depuis quelques jours, je leur donne moitié de ration de foin.
Le matin, ils m’attendent aux mangeoires, bien excités... Le pauvre Paul, toujours en retrait.
Je leur donne le foin. Paul attend à l’écart que je lui donne une ration à part. Il ne veux pas manger avec les autres (...)

Lire la suite

vendredi 28 septembre 2018

Mauvaise surprise

Cet après midi, Momo vient me voir.
Elle m’informe qu’elle a trouvé des vieux fils de fer dans le parc des ânes.
On y va et effectivement on trouve plusieurs bouts d’une ancienne clôture ainsi que quelques poteaux de bois qui au printemps étaient dans le champ voisin et qui mystérieusement, ont sautés la clôture…
Quel manque de civisme ! Dans quel monde vit on ?
Un de mes ânes aurait pu se blesser grièvement.
Tous les ans au printemps, j’inspecte mes champs pour éviter les mauvaises surprises et il (...)

Lire la suite

samedi 8 septembre 2018

Mettre le foin sous bâche...

J’achète ordinairement le foin pour moitié en balle ronde (pour l’automne et le printemps) et pour l’hiver en balle carrée. Il est aisé et économique de distribuer à la fourche le foin en balle ronde quand le temps est beau et en absence de neige. Au coeur de l’hiver, la balle carrée, bien plus chère permet de nourrir les ânes sans tracas.
Une fois livré, rangé en pyramide, le foin en balle ronde à besoin d’être protégé des intempéries.
J’ai donc commandé une bâche robuste pour protéger mon foin de la (...)

Lire la suite

samedi 1er septembre 2018

Le foin des ânes est arrivé

Cette année j’ai acheté du foin en balle ronde et quelques balles carrées.
J’ai eu plus de moitié moins de dons qu’une année ordinaire et mes revenus sont bas. Il m’était donc impossible d’acheter des balles carrées, trop chères pour mon budget. En plus mes wwoofeurs ayant annulé leur séjour (3 de suites, le wwoofing n’est plus ce que c’était…), ranger 500 balles carrées était pour moi problématique, ayant eu un accident au dos qui m’handicape beaucoup et m’empêche de lever des charges… alors porter et lever à (...)

Lire la suite

lundi 20 août 2018

Sabots et humidité

Cette année il a fait chaud et sec. C’était parfait pour les sabots des ânes.
Puis le mois d’août est arrivé, les nuits ont commencé à être moins chaude, il y a eu des pluies diluviennes, les sols ce sont gorgés d’eau, les marais remplis et la rosée est devenue abondante. Aussi tôt, j’ai constaté des sabots qui se dégradait chez des ânes qui ont des sabots fragiles.
Je les ai donc mis dans un parc ou il n’y a pas de zones humides et ou je peux les rentrer la nuit pour qu’ils n’aient pas les sabots trempés (...)

Lire la suite

Voir en ligne : L’humidité, l’ennemie des sabots de l’âne

lundi 30 juillet 2018

Sabot de Molly âbimé

Hier matin, je reçois des amoureux des ânes. Je leur présente l’âsinerie et Molly curieuse vient nous voir. Aussitôt, je remarque son sabot avant gauche abîmé ! Bien abîmé !
Elle a dû se le casser en courant et en trébuchant sur une roche ? Mystère. Les sabots des ânes sont costauds et ce genre d’incident est rare. Le fait qu’ils aient été taillé un peu long à mon gôut a certainement facilité l’incident.
J’inspecte les autres ânes, Sissy a aussi un sabot avant un peu cassé mais rien de grave !
Étonnant ! (...)

Lire la suite

vendredi 27 juillet 2018

Que mangent les ânes quand les pâturages s’épuisent ?

  •  

Lire la suite

mardi 17 juillet 2018

L’eau en été Sécheresse et canicule

Bonjour,
Depuis des semaines, il fait sec, il ne pleut pas. Les rares pluies sont brèves et le sol est sec.
Les pâturages jaunissent. On descend rarement en dessous de 30 le jour.
Les ânes ordinairement boivent peu en été, ils trouvent leur eau dans leur alimentation.
Un été ordinaire, l’herbe est bien verte, il y a de fortes rosées et cela comble en grande partie leur besoin d’eau. Animaux originaires de déserts, ils valorisent pleinement ce qu’ils trouvent, eau, aliments…
Quand l’herbe est sèche (...)

Lire la suite

lundi 2 juillet 2018

La canicule et les ânes

Au Val à l’âne, il fait chaud ! plus de trente degrés.
Les ânes ne souffrent pas de la chaleur. Ils l’aiment même.
La journée, ils préfèrent la passer dans l’âsinerie, un hangar en tôle, chaud, alors qu’ils pourraient se prélasser dans un petit bois plus frais ! Dans le hangar, il n’y a pas de taon et d’insectes piqueurs.
Les ânes sont à l’aise dans les déserts surchauffés le jour et froid la nuit. Même s’ils supportent aussi la déshydratation, il faut lors des chaleurs veiller à ce qu’ils aient en permanence (...)

Lire la suite

mercredi 20 juin 2018

Changement de pâturage et Mimosa à l’infirmerie

Le 15 juin, j’ai ouvert mon deuxième pâturage. Le premier exposé au sud et sablonneux était totalement brouté. Les ânes sont maintenant dans un champs exposé au nord, argileux avec un marais, un bois et on de quoi brouter jusqu’en septembre.
Tout va bien sinon quelques frictions en chocolat et Charlie lors des chaleurs des ânesses.
On va les voir tous les jours. Ils nous font milles câlins.
Mimosa est maigre. Je l’ai donc mise dans un parc à part ou elle peut manger de la bonne herbe à profusion et (...)

Lire la suite

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75

Soutenir par un don