Fin de la porte... de l’infirmerie...
Article mis en ligne le 8 février 2018
dernière modification le 14 décembre 2019

par christian

Hier, j’étais absent. Étant rentré très tard, j’ai laissé aux gamins le soin de s’occuper des ânes.
Capucine et Mimosa sont tombés en panne de paille.

La réaction a été immédiate, elles ont bouffé la porte !

J’ai remis de la paille, elles ont cessé mais trop tard pour la porte !

Les ânes ont besoins impérativement de fibres. Le fourrage ordinaire ne leur en apporte pas assez. C est pour cela qu’ils doivent avoir de la paille à volonté, sinon ils mangent les mangeoires, les poutres de la grange, les portes, les piquets de parc…

Même à l’intérieur ils ont commencé à grignoter les murs. De la paille empêche cela.

Le résultat de 2 jours sans paille :