Au Val à l’âne, il fait chaud ! plus de trente degrés.
Les ânes ne souffrent pas de la chaleur. Ils l’aiment même.

La journée, ils préfèrent la passer dans l’âsinerie, un hangar en tôle, chaud, alors qu’ils pourraient se prélasser dans un petit bois plus frais ! Dans le hangar, il n’y a pas de taon et d’insectes piqueurs.

Les ânes sont à l’aise dans les déserts surchauffés le jour et froid la nuit. Même s’ils supportent aussi la déshydratation, il faut lors des chaleurs veiller à ce qu’ils aient en permanence accès à de l’eau propre.

Ils attendent le soir, la nuit pour aller brouter dans un petit marais asséché ou l’herbe est plus haute qu’eux !