Nettoyage du parc des ânes
Article mis en ligne le 30 octobre 2018
dernière modification le 14 décembre 2019

par christian

Profitant d’un beau jour ensoleillé, la marraine de Paul, son mari et moi-même nous avons coupé la forêt qui commence à envahir le parc derrière l’âsinerie.

Les ânes aiment aller s’y rafraichir en été et y grignoter des bois morts en hiver, mais il est envahi par des érables à cigère qui envahissent tout, et que les ânes ne mangent pas. Les saules dont les ânes raffolent grignoter les branches sont étouffées ainsi que les autres espèces.

Nous avons donc coupé une partie des érables à cigère et j’ai replanté des saules et ressemé de l’herbe.

Il reste à couper ceux qui sont derrière les murs anti-vent et l’âsinerie. Gros travail en perspective qui sera facilité par l’ouverture que nous avons faite dans le bois !

Ce sont des arbres qui poussent très vite, qui cassent facilement lors des grands vents et menacent de tomber sur le bâtiment ou sur mes murs anti-vents. Il faut couper ceux qui sont dangereux tout en laissant pour le bien être des ânes.

Grand merci pour votre aide !