Tout est si paisible avec les n’ânes que souvent, je ne sais pas quoi raconter dans le blogue…
Pour une fois, j’ai une âne hecdote !

J’arrive pour fermer la porte de l’âsinerie, dans quelques heures… verglas.
Et je préfère les ânes en sécurité.

Seul Paul, Chocolat et le mulet sont dehors.

J’essaie de les pousser vers la porte avec des grands «  à la maison  » et je n’ai pour seul résultat que faire sortir en plus Molly et Sissy.

Je mouline des bras, Sissy rentre et le mulet, Molly et Chocolat se sauvent dans le champ sous l’œil amusé de Paul.

Il fait nuit, il y a un beau clair de lune, je repère chocolat, j’appelle, Molly vient et retourne au parc d’hiver. Les autres suivent.

Une fois tous rentrés, je ferme la porte du parc, met un licol à Molly et la rentre et idem pour les autres…