Cette année il a fait chaud et sec. C’était parfait pour les sabots des ânes.
Puis le mois d’août est arrivé, les nuits ont commencé à être moins chaude, il y a eu des pluies diluviennes, les sols ce sont gorgés d’eau, les marais remplis et la rosée est devenue abondante. Aussi tôt, j’ai constaté des sabots qui se dégradait chez des ânes qui ont des sabots fragiles.

Je les ai donc mis dans un parc ou il n’y a pas de zones humides et ou je peux les rentrer la nuit pour qu’ils n’aient pas les sabots trempés toute la nuit lors de leurs promenades nocturnes. Les sabots des ânes sont souvent sujets à des attaques de champignons dans les sols humides, boueux, argileux…

Capucine qui avait retrouvé de beaux sabots lors de la sécheresse a vu ses sabots se dégrader rapidement des l’arrivée des pluies et des fortes rosées.