Un printemps en dent de scie...
Article mis en ligne le 1er juin 2020
dernière modification le 28 juin 2020

par christian

Sacré printemps !

Des pluies diluviennes, des chaleurs incroyables, jusqu’à 36, suivi de gel quelques jours plus tard, des orages, on a tout eu !

Les ânes, prudents, ont donc mués tranquillement sans que cela paraisse ! Certaines années les mues sont spectaculaires et les poils tombent par poignée ! Cette année ce fut lent et progressif.

Les sols ont étés souvent détrempés, noyés et les problèmes de sabot ont été nombreux. Avec le confinement faire les sabots a été parfois compliqué.

Mise au pâturage début juin

Avec l’arrivée de la chaleur, de la pousse de l’herbe, les ânes ont enfin pu aller brouter et retrouver des sols secs. J’ai dû les nourrir jusque début juin, car mon herbe poussait mal à cause de ce printemps bizarre ou nous avons connu froid, pluie, sécheresse, chaleur excessive.
Début juin l’herbe était enfin assez haute pour pouvoir les lâcher dans les pâturages d’été.

Habituellement, mi-mai, ils sont au pâturage.